Pêche à la traîne

Pêche à la traîne

Pêche à la traîne

La pêche à la traîne avec des leurres ou avec des appâts est l’une des méthodes les plus populaires pratiquées lors de la pêche au gros. Les spreader bar font partie des leurres efficaces sur les gros poissons pélagiques.

Il existe de nombreuses mises en oeuvre et techniques de pêches qui doivent être apprises.

Voici celles que je préconise pour que vous profitiez au maximum de votre temps de pêche. 

Le choix des leurres et leur mise en œuvre

J'utilise 2 types de leurres. Les leurres durs types poissons nageurs de chez Halco par exemple et les leurres à jupe de chez Williamson sont très efficaces en Méditerranée mais, il est aussi important de comprendre que le 1er leurre est votre bateau c’est le bruit du moteur et le bouillonnement de l’eau par les hélices qui attirera la curiosité des poissons. Voir l'article de INTERNATIONAL ANGLER (de juin juillet aout 2015)

Etude et positionnement des leurres

Chaque bateau de pêche est différent, vous devrez faire une étude des supports de canne pour la mise en place de vos lignes et caler celles-ci afin de trouver le meilleur rendement en action de pêche.

La distance de positionnement des leurres sera déterminée par l’état de la mer, la vitesse de traîne et surtout le type de leurre utilisé. Cela pourra varier entre 10 et 50 mètres derrière votre bateau.

Vitesse de traîne

Les vitesses de traîne dépendront également des leurres ou des appâts.

Il est important également de choisir des leurres qui travaillent à la même vitesse dans l’eau.

Elles sont souvent comprises entre 2,5 et 5 nœuds pour la traîne côtière et plus rapide entre 5 et 12 nœuds pour la traîne hauturière.

Idéalement, les appâts morts sont traînés à des vitesses moins élevées, vers 3-5 nœuds, l'idée étant de reproduire un groupe de poissons, pour cela nous utilisons des spreaderbars ou des teasers.

Plus vous aurez de cannes à l’eau avec des leurres, plus vous aurez la chance de déclencher une attaque de poissons.

Rappelez-vous que les prédateurs n’attaquent que très rarement les poissons seuls mais bien ceux qui sont rassemblés en boule, plus faciles à chasser.

Mon conseil

Il est donc important de reproduire un maximum de bouillonnement en positionnant vos leurres en quinconce dans le sillage de votre bateau, créant ainsi la fuite visuelle et sonore des appâts que vous traînez.

Cet affolement déclenchera l’attaque des poissons que vous recherchez, mais là encore faut-il connaître les espèces que vous pêchez et les trouver !

N’oubliez pas que nous avons toujours l’impression que les poissons ont une certaine intelligence et qu’ils s’habituent à nos leurres !

En réalité, c’est souvent la façon de les présenter qui fausse notre perception.

Certaines espèces de poissons répondent à des présentations plus rapides de vos leurres que d’autres.

En étudiant les habitudes alimentaires, vous aurez plus de chance de prendre des poissons à la traîne.

En Méditerranée, nous pouvons espérer toucher des poissons à rostres tels que l'espadon, le spearfish, le marlin blanc et d'autres poissons comme le thon rouge, le thon germon ou les dorades coryphènes.

Voir tarif pêche à la traîne                           Réservez la pêche au gros

Galerie photo